-Boiterie aigue ou en cascade (pire,un peu mieux,encore pire, un peu mieux, etc.)

- Position debout avec le membre affecté en extension arrière

-90% des boiteries des membres posterieurs.

-Position assis-genou poussé laterale (difficulté à la flexion)

Assis en extension

PATHOLOGIE

    La rupture du LCC peut survenir à tout âge, sexe, et race de chiens et chats. La déchirure est souvent graduelle (déchirure partielle) exacerbé par un trauma (souvent passé inaperçu). La majorité des patients ont un facteur prédisposant- dégénération ligamentaire relié a l'âge, inflammatoire primaire, anormalités anatomique, et pente excessif du plateau tibiale (dogue).

    Les premiers signes cliniques sont une boiterie légère à sévère avec raideur après le repos. Les signes cliniques varient dans le temps, avec des améliorations passagères, jusqu'à la rupture complète. Les patients avec une déchirure complète sont souvent présenté avec une boiterie majeur avec douleur et non-appui ambulatoire. Avec le temps, les patients recommence à utilisé le membre partiellement, et la démarche est décrite comme celle d'une ballerine-le membre affecté seras déposé prématurément et en pointant les phalanges. Cette boiterie ne se résorbe que dans de rares cas, chez les chiens de petites tailles et les chats, suite a plusieurs mois, même des années. La rupture du LCC du membre opposé est fréquente- presque 30% du temps.

Tirroir

​-Dysplasie de la hanche.

-Trouble neuromusculaire.

-Hernie discale.

-Trouble gastrointestinale.


OUTILS DIAGNOSTIQUE:


Chirurgie et médecine de pointe.

Dr Angelo Gauthier mv.

Rupture du Ligament Croisé Antérieur

-Examen sous sédation.

-Radiographie sous sédation-recherche d'osteophytes, effusion, subluxation

-Bilan d'extension (sang, hormonale, gastrointestinale)

S:






O:






A:




P:

Pour plus d'infos:  awgauthier@gmail.com

- Douleur à l'hyperextension du genou(toujours)

-Position assis-genou en valgus et extension

​-Mouvement de tiroir

-Perte de musculature du membre affecté.

-Clic méniscale en mouvement.

La plupart des spécialistes s'entendent pour dire que plus vite le patient est traité, meilleur est le prognostique, et la TPLO est recommandée dans TOUT les cas de ruptures partielles.